Fanfare

Pour décrire cette image, je vais, une fois de plus faire appel aux paroles d'une chanson :

Les gens sont venus juste pour nous voir Ca les rend contents d’entendre notre fanfare On a des uniformes verts des casquettes Moi pour faire mieux j’ai mis des épaulettes Mon tuba s’enroule en boa constrictor J’l’ai tellement briqué qu’on dirait de l’or Son pavillon qui brille c’est mon auréole On se voit dedans ça déforme ça gondole Je marche tout derrière avec les tambours les lèvres collées à mon embouchure Tonnent les basses résonnent les cymbales Tempêtent les trompettes fête municipale J’aime bien parader habillé comme tout le monde D’habitude on me moque Alors j’aime bien qu’on me confonde avec Le fils du notaire le gérant de l’épicerie Moi j’ramasse les feuilles pour la mairie [...] Bénabar "Majorette" 2001

Et s'ils sortent encore bras dessus bras dessous ...

Ces deux là s'aiment. Ça se voit. Il me font un peu penser à la chanson de J. Brel : Les vieux*. Mais eux sortent, Ils veulent vivre encore, et ne pas se reclure sous prétexte qu'un des deux à du mal à se déplacer.

Le "Paon d'Or" est un café bien connu de Lille. Il est situé à l’entrée de la rue de Béthune, côté Place de la République.


*J'espère que vous avez reconnu le début d'un des vers de la chanson que j'ai utilisé comme titre pour la photo.

Fête de la musique

Fête de la musique 2008, rue saint Nicolas à Lille