La croix de fer et Aujon
Il s'agit en fait de tout enchainement de pointes et d'aiguilles : Pointes de la Frête, pointe de Bornand, la croix de fer, l'aiguille d'Aujon, sur la gauche chapeau Gaspard et sur la droite en arrière plan, les contreforts de la tête du Coloney, en avant plan tout à droite, l'aiguille rouge et l'aiguille grise de Varan. Prise de vue depuis les Feux
Pointe percée et Areu
La pointe percée et Areu vues depuis les Molliets
Les trois bouleaux
Petit rayon de soleil attrapé en passant...
Ombre et lumière #1
Sur le bord d'un chemin, une jeune pousse d'érable joue avec la lumière
Le torrent de l'épine
Le torrent de l'épine recueille les eaux qui s'écoulent depuis la combe de l'Airon et la combe de Vernant (commune d'arâches) Il coule dans une profonde gorge également parcourue par un chemin ancestral qui rejoint le hameau de Bellegarde sur la commune de Magland au village des Carroz d'une part et au hameau de la Colonne d'autre part (Diverses anecdotes ICI. Voir aussi le topo du GR96). Le chemin serpente d'une rive à l'autre en enjambant le torrent grâce à plusieurs passerelles. Le cours du torrent est marqué par plusieurs cascades. Celle-ci est la première en partant de Bellegarde. Quand j'ai fait la PdV, fin avril, il avait plu et il avait fait chaud les dernières 72h. Conséquence, la neige fondait pas mal et le torrent était plein, très plein ! Ça faisait un boucan d'enfer ; il fallait hurler pour se parler ! J'étais obligé de coller mon oreille au boitier pour entendre le biip de l'autofocus ! J'avoue que quand j'ai vu le résultat sur l'écran arrière, j'ai été très déconcerté. Tout ce tumulte produisant tout ce calme ... j'ai déjà photographié à plusieurs reprises les cascades de ce torrent dans sa partie haute (voir les autres photos de cet album)
Entre l'automne et l'hiver

Tout début décembre. Les feuilles rouges de l'automne sont tombées. On attend la neige.

En forêt en fin de journée

Un peu d'espoir au bout du chemin ?

Souche d'épicéa

Cette souche d'épicéa est en partie en décomposition. Le soleil couchant magnifie les couleurs du bois en jouant à travers des branches situées sur l'autre rive du chemin.

La cascade du Rouget (rive gauche)

La Cascade du Rouget est une cascade de la Vallée du Giffre (France) qui s'écoule toute l'année depuis le torrent de Salles en amont et qui rejoint le Giffre des Fonds en aval pour constituer le Petit Giffre sur la commune de Sixt-Fer-à-Cheval. Elle représente une chute d'une centaine de mètres avec un ressaut qui peut-être impressionnant au moment de la fonte des neiges. Elle est l'un des deux sites référencés de la commune avec le Cirque du Fer-à-Cheval. Son surnom est "la reine des Alpes". Les traditions populaires lui ont attribué des vertus de virilité et de fécondité à tel point que les anciens offrent encore un flacon de cette eau aux jeunes mariés, sans que les qualités de cette eau aient jamais été avérées. Cette cascade a été nommée en 2009 la plus belle cascade française.

Source : Wikipedia

Détail de la cascade en forêt

Sur le torrent de l'épine, lieu dit La Charbotaz, sous le pont du chemin rural des Vuargnes à l'Écherre, commune d'Arâches

Cascade en forêt

Sur le torrent de l'épine, lieu dit La Charbotaz, sous le pont du chemin rural des Vuargnes à l'Écherre, commune d'Arâches

Route de montagne à la tombée de la nuit.

De retour de la sortie photo (voir fin d'hiver III et Fin d'hiver IV) j'ai été scotché par l'ambiance qui régnait sur la route de Flaine. Route déserte, lumière crépusculaire, brume, sol mouillé... Voilà le résultat !

Fin d'hiver IV

Pourquoi cette photo provoque-t-elle une sensation étrange, un aspect trop lisse, trop organisé, trop propre peu-être. Probablement parce qu'elle représente un petit coin de nature très organisé puisqu'il s'agit du golf de Flaine/les Carroz. D'ailleurs regardez attentivement : voyez dans le bas de l'image, le chemin encore partiellement couvert de neige, mais ce chemin est goudronné ! Dans le langage populaire on dirait : trop beau pour être honnête.