Les amoureux

Deux amoureux (Si, si ! Regardez bien, au centre en bas ...) et une croyante dans la chapelle de la passion au mont des cats

La chapelle de la Passion dite Koorse Kapelle ou chapelle des Fièvres – 1857. Chaque année le vendredi Saint, beaucoup de pèlerins viennent y prier pour être protégés de la fièvre ; les bouts de tissus noués aux grilles personnifient les malades qui ne peuvent être présents physiquement afin de prier pour leur guérison.

Source : www.cdt-nord.fr

Au coeur du Sacré Coeur

La basilique du Sacré-Cœur, dite du "Vœu national", située au sommet de la butte Montmartre, surplombant la ville de Paris, est une basilique dont la construction fut décrétée par une loi votée par l'Assemblée nationale le 23 juillet 1873 après la défaite de 1871 pour « expier les crimes des communards », ainsi que pour rendre hommage à la mémoire des nombreux citoyens français qui ont perdu la vie durant la guerre franco-prussienne.

C'est l'architecte Paul Abadie (mort en 1884) qui gagne le concours pour sa construction. La première pierre a été posée le 16 juin 1875, et l'église a été construite avec la participation directe du gouvernement de la Troisième République pour célébrer le départ d'un nouveau régime, dont les lois constitutionnelles ont été votées la même année. La Basilique a été majoritairement financée par une souscription nationale.

Toutefois elle n'a été achevée qu'en 1914 et consacrée qu'en 1919, après la fin de la Première Guerre mondiale, qui ironiquement a été vue par beaucoup de Français comme une vengeance contre l'Allemagne victorieuse lors de la guerre franco-prussienne.

Très controversé, ce monument est pourtant l'un des plus visités de Paris. La basilique est en forme de croix grecque, ornée de quatre coupoles ; son dôme central, haut de 80 m, est surmonté d'un lanterneau, formée d'une colonnade. Le style éclectique architectural de la basilique, s'inspirant de l'architecture romane, de l'architecture byzantine, et particulièrement de la Cathédrale Saint-Front de Périgueux, a influencé plusieurs autres édifices religieux du XXe (basilique Sainte-Thérèse de Lisieux par exemple).

À l'intérieur, le plafond de l'abside est décoré de la plus grande mosaïque du monde, couvrant une surface de 475 m². Conçue par Luc-Olivier Merson et exécutée de 1900 à 1922 par les ateliers Guilbert-Martin, elle représente le Sacré-Cœur de Jésus glorifié par l’église catholique et la France. À sa base on peut lire une phrase en latin signifiant: « Au Cœur très saint de Jésus, la France fervente, pénitente et reconnaissante. »

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_du_Sacr%C3%A9-C%C5%93ur_de_Montmartre

Dormir à Chartres

Est-ce un clochard ou un visiteur fatigué que j'ai surpris dans la cathédrale de Chartres ?